Franck et Marie-Laurence Delaunay créent Candela en 1993 et collaborent pour les émissions Faut Pas Rêver et Thalassa. Ils assurent des correspondances de presse, en particulier, pour Canal Jimmy, La Cinquième, TV5 Europe et Reuter TV News International.

A partir de 1995, Candela produit une centaine de films documentaires, unitaires et séries, issus de tous les continents : France, Mali, Bénin, Brésil, Mexique, Pologne, Bosnie, Irlande, Vietnam, Kazakhstan, Guyane, à destination des télévisions.

assistance au 02 99 78 26 67
Dernière mise à jour le 2016

 

Retrouvez toute l'actualité de Candela ici

 

Visages défendus

de Catherine Rechard

 

2015 / 75 mn / couleur

 

 

Le film aborde la sortie de prison au travers du prisme de notre perception des personnes détenues. Il s’interroge avec les personnages sur les effets, au moment de reprendre place dans la société, de la représentation fantasmée qu’en donne l’institution. L’enjeu du film est de cerner son impact quand vient le moment pour les anciens prisonniers, de retrouver – ou de trouver- une place dans la société.

Quelle est la part du regard de l’autre dans la dite réinsertion ?

En quoi ces visages occultés seraient-ils subversifs ?


 

 Voir la bande annonce du film

Disponible en DVD 

 

Dom alexis, le chant des pierres

de Bruno Vienne et François Gorin

 

2015 / 62 mn / couleur

 

 

 

Dom Alexis Presse, moine cistercien, revient ‘hanter’ l'Abbaye de Boquen qu’il a restaurée pour en faire un haut lieu de l’esprit. Il y résidera avec sa communauté de 1936 à 1965.

Ses anciens compagnons sont là, ils se remémorent ces trente année de vie  commune et le personnage hors norme que fut Dom Alexis.

Ce récit choral révèle la complexité de la vie monastique et nous plonge dans un monde aux antipodes de nos vies contemporaines.  

L'élan de la fiction nous amène à la vérité documentaire de ces témoignages dont la profonde humanité interpelle chacun.

 

 

  Voir la bande annonce du film

Disponible en DVD

 

 

Du coffre-fort à la dette

de Marie Laurence Delaunay

 

2014 / 52 mn / couleur

A l’aube de la Grande Guerre, la France est une grande puissance économique mais surtout une place forte financière. Avec ses placements à l’étranger, elle fait figure de banquier du monde d’autant que les Français sont de très bons épargnants. Mais la guerre va remettre en cause cette prospérité. Elle va engloutir les économies d’un siècle, marquer la fin d’une société, enterrer à jamais la stabilité monétaire et détrôner la France de sa position financière internationale.